Unité Laurentienne de Recherche en Informatique et ses Applications

Présentation

ULRIA est une unité de recherche en informatique implantée dans les Laurentides-Québec sur le campus de Saint-Jérôme de l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Son objectif est de proposer et développer des théories et technologies informatiques pour améliorer la sureté et la sécurité des systèmes informatisés. Ses membres sont des enseignants-chercheurs, des professionnels et des étudiants qui détiennent une expertise unique et collaborent sur des projets inspirés par des problématiques scientifiques et industrielles afin d’atteindre l’objectif de ULRIA. ULRIA permet aussi aux étudiants du baccalauréat en informatique offert à l'UQO|Campus saint-jérôme de se former via la recherche.

Programme de recherche

Conception automatisée des spécifications formelles des systèmes évolutifs Un oracle de test permet d'automatiser de la détection des défauts dans les systèmes logiciel, ce qui contribue à réduire les coûts de production. C'est un logiciel intelligent qui est conçu dans le but de remplacer ou d'assister un expert humain dans la tâche de classification des systèmes en deux catégories: systèmes contenant des défauts et systèmes pour lesquels on a pas encore trouvé de défauts. Des oracles de test de certains systèmes, par exemple des contrôleurs automobiles, des systèmes de contrôle d'accès ou des systèmes de détection d'intrusions peuvent être représentés par des machines à états finis ou des réseaux de neuronnes. Construire de tels oracles est une activité complexe et critique. Elle nécessite l'expertise humaine. Nous étudions les méthodes qui automatisent la construction des oracles.

Test et validation des systèmes évolutifs Les systèmes évolutifs modifient leur comportement en fonction de l'environnement. Il s'agit par exemple des systèmes construits à partir des techniques d'intelligence artificielle ou d'apprentissage profond. Nous étudions les méthodes qui permettent d'accroitre notre confiance dans ces types de systèmes. Dans le cadre des systèmes construits avec des réseaux de neurones, nous nous intéressons aux relations entre les modèles (difficilement compréhensible par un expert humain) de réseaux de neurones et les modèles logiques tels que les machines à états finis, les automates les arbres de décision. Ces différents types de modèles s'emploient par exemple en cybersécurité pour détecter les intrusions dans des systèmes informatisés.